PYGMY JOHNSON

De son enfance au Luxembourg, Pygmy Johnson a gardé le goût du secret. De sa famille d'artistes amateurs, pianistes, peintres, écrivains, chanteurs d'opérette, il a conservé une attirance pour les losers magnifiques et l'aventure. Après de nombreuses escales européennes (Berlin, Francfort, Londres, Bruxelles...), il s'installe à Paris où il crée son personnage de crooner rock, cowboy du quotidien inspiré par "The misfits" de John Huston. Il collabore à plusieurs projets théâtraux (Hans Peter Cloos, la Compagnie Voulez-Vous ?...) et musicaux (Malkhior, Ruppert Pupkin, Madame Dame...) avant de se lancer en solo avec une musique qu'il qualifie de "Kraut'n'roll", sexuelle et électrique, où se mêlent fiction et dérision, pulsions érotiques et mélodrames westerns. Sur scène, ses concerts sont un road-movie qui débute par des ballades hypnotiques, se poursuit par un rock-cabaret déglingué et se termine en une tempête electronique pour dancefloor. En 2014, il enregistre son premier album "You will walk alone" (Krapfen records) avec le guitariste producteur Don Djamaï.